Haut

Les dangers des cures détox

Cette année comme chaque printemps, on nous bombarde de publicités de cure détox de toutes sortes. Que ce soit dans les magazines, à la télévision, sur les panneaux publicitaires et sur Internet, il est difficile de ne pas être tenté par ces promesses miracles de perte de poids et de nettoyage intérieur. Ton amie, ta voisine ou ton prof de yoga te disent à quel point ça pourrait changer ta vie. Après tout, tu te dis peut-être que si ça a marché pour eux, ça doit marcher pour toi aussi…

Une cure détox est presque toujours une solution miracle, facile et rapide pour nettoyer son foie, pour purifier son organisme des toxines et pour perdre du poids. Dans les faits, une cure détox, ça peut vouloir dire n’importe quoi. Ce n’est pas un terme réglementé et l’efficacité est souvent loin d’être validée. On retrouve des cures détox sous forme de recettes, de comprimés, mais les plus populaires sont sous forme de jus ou de smoothies. Ça donne un peu l’impression d’avoir recours à une potion magique, mais crois-moi, c’est juste une impression !

Jeter son argent par les fenêtres

– Pourquoi détoxifier son corps ?

– Pour rien !

Malgré tout, on essaie quand même de nous faire croire qu’après avoir passé l’hiver à négliger notre alimentation et l’activité physique, nos organes se sont supposément encrassés. On va parfois même jusqu’à dire que notre corps ne peut éliminer par lui-même les toxines auxquelles nous sommes exposés dans l’environnement. On nous promet donc une perte de poids et un nettoyage intérieur pour repartir comme neuf ! Ces promesses d’énergie, de meilleure santé et de perte de poids sont vendues à coup de bouteilles de jus, de smoothies vert et parfois même de comprimés, le tout à un prix exorbitant.

Une multitude de réactions métaboliques dans notre corps génèrent des déchets, mais qu’en advient-il vraiment ? Non, on ne les accumule pas. Notre foie et nos reins permettent de détoxifier notre organisme et d’éliminer les déchets naturellement. Le foie, ce n’est pas un simple filtre qui s’encrasse, mais une véritable usine de transformation qui n’a pas besoin de notre aide pour se nettoyer. Le corps peut facilement se détoxifier grâce à une multitude d’enzymes qui transforment ces déchets en molécules solubles qui sont éliminés dans les urines par les reins.

 

Perdre du poids… et en reprendre! 

La plupart des cures détox ne sont en réalité que des régimes très faibles en calories. Ce n’est pas parce que tu détoxifies ton corps que tu élimines les graisses ou vice-versa. Le déficit énergétique entrainera bien sûr une perte de poids rapide. En réalité, c’est généralement une perte d’eau et de masse musculaire qui est en grande partie responsable de la chute du chiffre sur ta balance et non une perte de gras.

La fonte de la masse musculaire et la restriction calorique entrainent aussi une diminution du métabolisme basal, c’est-à-dire l’énergie que le corps dépense pour fonctionner au repos. C’est comme si ta paye diminuait de moitié… après un certain temps, tu n’auras pas le choix d’ajuster tes dépenses si tu ne veux pas faire faillite. C’est une image, mais le corps s’adapte de façon similaire pour survivre. À la fin de la cure, quand tu te remets à manger normalement, ton métabolisme de base demeure au ralenti, il s’adapte plus lentement. Le poids perdu sera donc repris et parfois avec quelques kilos en plus. On croira que c’est de notre faute et on recommencera au profit de l’industrie. Plus on répète le schémas, plus on prend du poids. On appelle ça aussi l’effet yoyo des régimes.

 

L’obsession comme effet secondaire

Il peut sembler banal de suivre une cure détox pendant quelques jours ; on peut être tenté de l’essayer par curiosité. Le problème, c’est que cette seule tentative sera pour certains le déclencheur d’une relation malsaine avec la nourriture. En effet, la restriction calorique à elle seule peut engendrer une obsession chez des gens sans prédisposition. La reprise du poids perdu suite à la cure peut également entrainer un sentiment d’échec et une diminution de l’estime de soi. Toutes ces solutions magiques que l’on nous propose contribuent à entretenir cette obsession pour la santé, la pureté, la minceur et peut entrainer le développement d’un trouble alimentaire. Bien manger et prendre soin de sa santé, c’est bien vu dans notre société et ce n’est pas négatif en soi, mais quand ça devient une obsession, ce n’est pas plus sain.

 

Plus de jus verts, moins de nutriments essentiels

Lorsqu’on suit une cure de quelques jours, ce n’est pas dangereux en soi, même si ce n’est pas l’idéal. C’est sur qu’il manque de calories, de nutriments essentiels, mais à court terme, le corps est capable de palier à ce manque et d’utiliser ses réserves. Les cures restrictives suivies à long terme sont celles qui présentent le plus de dangers. La restriction calorique induite peut entrainer un risque de carences nutritionnelles en protéines, en lipides, en calories, en certaines vitamines et minéraux (en fer, en calcium, etc.). Cela peut entrainer un déséquilibre électrolytique, de l’arythmie cardiaque, une fatigue intense, des maux de tête, une difficulté à se concentrer et une diminution de la productivité.

 

Éliminer les « toxines » ou des électrolytes essentiels ?

Dans certains jus, smoothies ou comprimés, on retrouve parfois des laxatifs stimulants ou des diurétiques pour donner l’impression d’éliminer les toxines. Encore une fois, c’est juste une impression! Même si on surveille l’innocuité des produits, la réglementation n’est pas suffisamment sévère. L’utilisation prolongée ou excessive de substances laxatives ou diurétiques peut entrainer une perte d’eau et d’électrolytes essentiels importante. De plus, n’ayant pas à travailler pour éliminer les déchets, le colon peut devenir paresseux, ce qui peut entrainer de la constipation suite à l’arrêt de la cure selon le type de laxatifs utilisés.

 

C’est sûr que toutes les cures ne sont pas si drastiques et dangereuses. Manger moins d’aliments transformés, davantage de fruits et de légumes présente certainement des bienfaits. La solution n’est pas de détoxifier notre corps, mais de changer nos habitudes. Il y a bien plus de façon de bien manger que de se restreindre à boire des smoothies et à manger du kale pendant trois jours ou une semaine.

Écoute mon podcast avec La station dans tes oreilles. Les cures détox, on garde ou on jette?

Illustration : © Elaillce – Alice Hosdain 2018

Références

Exentso.org. Diètes populaires : les risques pour la santé des régimes restrictifs.

Klein, A. V., & Kiat, H. (2015). Detox diets for toxin elimination and weight management : a critical review of the evidenceJournal of human nutrition and dietetics28(6), 675-686..

Institut national de santé publique (2008). Bénéfices, risques et encadrement associés à l’utilisation des produits, services et moyens amaigrissants (PSMA).

Les aventures du Pharmachien – La détox du foie

 

 

 

Caroline Cloutier
Diététiste-nutritionniste

Je suis Caroline, une nutritionniste gourmande et passionnée par tout de qui touche à l’alimentation. Avec mes recettes et mes articles, je veux vous aider à prendre plaisir à bien manger, entretenir une relation saine et positive avec la nourriture et être plus conscient de vos choix et de vos comportements alimentaires. N'hésitez pas à laisser un commentaire et à partager le contenu que vous appréciez.

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne toi à l'infolettre

Pour recevoir les nouveautés, des conseils et des recettes gratuitement.

@ccloutiernutrition

Bientôt fini!

Il ne reste qu'à confirmer ton inscription à l'aide du courriel que je viens de t'envoyer.

@ccloutiernutrition